Archives par étiquette : Lyon

Séminaire/balade urbaine – Faire ville, la fabrique ordinaire des formes urbaines

Jeudi 9 juin 2022, à partir de 14h30, place du Maréchal Lyautey, 69006 Lyon

Séminaire/balade urbaine avec Hélène Noizet et Anne-Sophie Clémençon autour de leur livre Faire ville. Entre planifié et impensé, la fabrique ordinaire des formes urbaines, Saint-Denis, Presses Universitaires de Vincennes

Séminaire organisé avec l’atelier “Faire territoire, faire société” et l’association Nomade Land

***

Présentation du séminaire/balade urbaine :

Anne-Sophie Clémençon et Hélène Noizet vous emmènent à Lyon, sur la rive gauche du Rhône, pour voir le résultat actuel d’un processus de fabrication de la ville depuis 2 siècles. Au cours de cette balade, on abordera les thématiques de leur publication « Faire ville », tels que les lotissements, le damier parcellaire, la grille viaire, les îlots à cour commune. On se promènera de la place Lyautey, point de départ de la planification Morand à la fin du 18e siècle, en direction du sud.

Le nombre de participant·e·s est limité : inscription obligatoire auprès de Geoffrey Mollé : geoffrey.molle@univ-lyon2.fr

Plus d’informations / contact : Geoffrey Mollé : geoffrey.molle@univ-lyon2.fr

Séminaire – The production of urban space, temporality and spatiality

Jeudi 19 mai 2022, 14h-16h, salle 604, 18 rue Chevreul, 69007 Lyon

Séminaire autour de l’ouvrage : Bernard Gauthiez, 2020, The Production of Urban Space, Temporality, and Spatiality. Lyons, 1500-1900, Oldenburg, De Gruyter

Bernard Gauthiez (EVS/Lyon 3) présentera et discutera des principaux résultats de son ouvrage « The production of urban space, temporality and spatiality. Lyons 1500-1900 » paru en 2020 aux éditions De Gruyter.

Ce livre est l’aboutissement d’un programme de recherche lancé en 1999, faisant l’hypothèse que la détermination de la transformation d’une ville, à l’échelle des unités de production du bâti et de l’année, pouvait permettre d’accéder à une compréhension renouvelée des processus en jeu. La mise en œuvre de programme a nécessité le franchissement de plusieurs difficultés épistémologiques, objets d’articles et de chapitres d’ouvrages dédiés. Il a impliqué un important travail de terrain et la mobilisation très importante de sources d’archives souvent inexploitées, de façon à intégrer l’approche architecturale et celles plus classiques des historiens quantitatifs ou des institutions, en utilisant les outils géomatiques.

L’objectif de ce livre est donc de mieux comprendre la production de l’espace urbain. Cela implique sa décomposition en unités résultants de processus sociaux associant divers agents. La première partie examine les concepts et leurs implications. La seconde porte sur la production des immeubles en relation avec la démographie et le contexte sociologique. La troisième s’attache aux rythmes de production telle qu’elle a pu être reconstituée au fil de la période étudiée, correspondant à trois échelles de temps. Divers résultats ont été obtenus, à la fois sur les rythmes temporels et les échelles spatiales de production, de même que sur les agents de cette production et les logiques sociales.

***

Description de l’ouvrage sur le site de l’éditeur

Contact : Sophie Vareilles, sophie.vareilles@insa-lyon.fr

Programme mai-juin 2022

Trois séminaires et manifestation sont prévus dans le cadre de l’atelier “Objets et urbanisation” en mai et juin :

Plus d’informations à venir.

Contacts : Sophie Vareilles (sophie.vareilles@insa-lyon.fr), Geoffrey Mollé (Geoffrey.Molle@univ-lyon2.fr)


Soutenance de thèse – Analyse des conditions de mise en œuvre de l’autosurveillance des réseaux d’assainissement, par S. Baati

Vérification du site de mesure Dreyfus (Nantes Métropole), La Chapelle-sur-Erdre, 4 octobre 2014 ©S.Baati

Jeudi 20 mai 2021, INSA Lyon, à partir de 14h (en distanciel)

Soutenance de thèse de Selma Baati

Selma Baati soutiendra sa thèse préparée au sein de la composante INSA d’EVS sous la direction de Jean-Yves Toussaint et Sophie Vareilles et intitulée “Analyse des conditions de mise en œuvre de l’autosurveillance des réseaux d’assainissement. Le cas des agglomérations de Lyon et de Nantes dans les années 1990-2010”

Jury

  • Mme Frédérique LARRARTE (Directrice de Recherche, Université Gustave Eiffel)
  • Mme Frédérique HERNANDEZ (Directrice de Recherche, Université Gustave Eiffel, rapporteure)
  • Mme Anne HONEGGER (Directrice de Recherche, CNRS)
  • M. Denis MARTOUZET (Professeur des universités, Université de Tours, rapporteur)
  • M. Jean-Yves TOUSSAINT (Professeur des universités, INSA Lyon, directeur)
  • Mme Sophie VAREILLES (Maîtresse de Conférences, INSA LYON, co-directrice)

Résumé de la thèse

Continuer la lecture

Parution – Tony Garnier, l’invention de la villa moderne, dossier coordonné par P. Gras, pour la revue AMC

Pierre Gras (coord.), 2021, “Tony Garnier, l’invention de la villa moderne”, AMC , n°294-mars 2021, pp. 65-73

Ce dossier “Référence” a été rédigé par une équipe de chercheurs de l’Association de préfiguration de l’Institut Tony Garnier : Pierre Gras (coordination), avec Laurent Baridon, Fatima Zahra Boughanem, Marion Falaise, Chloé Lendroit et Gilbert Richaud ainsi qu’Anne-Sophie Clémençon et Martine Tallet (iconographie) .

“Les cinq villas conçues par Tony Garnier à Lyon et dans ses environs entre 1910 et 1934 restent méconnues, alors même qu’à l’occasion des 150 ans de la naissance de l’architecte était célébrée son œuvre, audacieuse et humaniste, en avance sur le mouvement moderne. La nature est omniprésente dans ces projets, à l’architecture sobre et au décor épuré. La «valeur travail» est prégnante dans les trois villas du quartier Saint-Rambert. Sa propre maison n’offre pas moins de trois ateliers, témoignage de la relation essentielle qu’il instaure entre la fonction d’habiter et celle de travailler. Emblématiques de ses préoccupations hygiénistes mais aussi reflet de sa culture ancienne et moderne, ces villas renouvellent la typologie de la domus pour répondre aux besoins et au mode de vie modernes. Tels les prototypes des habitations d’Une cité industrielle, elles constituent l’une des premières tentatives d’une esthétique caractéristique du béton et expriment un puissant imaginaire architectural et urbain.”

Extrait

Parution – The Production of Urban Space, Temporality, Spatiality de B. Gauthiez

Bernard Gauthiez, 2020, The Production of Urban Space, Temporality, and Spatiality. Lyons, 1500-1900, Berlin/Boston, De Gruyter

The production of urban space in scarcely studied by scholars in historical and urban studies, the city being still predominantly seen as a frame in which activities and social relationship develop, not a produce in itself. The scope of the book is the comprehension of this production. This implies anadequate conceptualisation of the way urban space can be measured and broken down in units which can be put in relation with social processes and agents. A first part examines the concepts and their implications. The second part deals with the anthropology and typology of architectural production considered in relation to demography. The third part develops on the rhythmsof the space production at Lyon from the late 15th century to the 19th. The temporalities and spatialities of the production are determined and examined.The agents of the production are studied all along the period, in parallel to the market aimed at: investors in real estate, tenants, activities. Each phenomenon identified can be described and understood as in the meantime a temporal, spatial and social unit.

***

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Contact : Bernard Gauthiez : bernard.gauthiez@univ-lyon3.fr